PIC DES TROIS MOIS

source
Cette oeuvre représente une pauvre Mère n'ayant pas survécu au pic de croissance des 3 mois de son enfant.

(Ou alors, il s'agit d'Héra et d'Hercule... de la création de la voie lactée donc... Bref on y voit ce qu'on veut en fonction de son état psychologique !)


Voici donc la raison de mon absence prolongée, la Lutine me dévore littéralement en ce moment, elle se jette sur moi tel un petit zombie affamé avide lait ! Et moi je suis épuisée, plus psychologiquement que physiquement finalement puisequ'elle me fait tout de même de très très belles nuits. 
Beaucoup de femmes renoncent à leur allaitement pendant ce pic, et je dois bien reconnaître que j'y ai réfléchi, et j'ai finalement choisi de m'accrocher.
Vraiment je pense que si j'abandonnais maintenant, je vivrais cela comme un échec. Ce serait renoncer, et non pas choisir naturellement de nous tourner toutes les deux vers une autre alimentation. 
Je veux pouvoir me dire un jour, que c'est bon, nous sommes arrivées au terme de cet allaitement toutes les deux, et que c'était bien, mais pas que j'ai été vaincue. 

Mais honnêtement, c'est difficile, et encore j'ai la chance qu'elle me laisse tranquille la nuit. Alors je comprends parfaitement les mamans qui jettent l'éponge à ce moment-là.
On ne nous prépare vraiment pas à affronter tout ça pendant la grossesse ou à la naissance. Heureusement qu'internet existe ! Au moment d'un de ces pics, ce que l'on entend le plus souvent dans notre entourage c'est : "Tu n'as plus assez de lait"
Alors oui, d'un certain point de vue, c'est vrai, puisque l'enfant grandit et qu'il faut réajuster la production ; Mais c'est bien pour cela qu'il tête plus ! Et notre corps s'adapte en quelques jours ! Alors même si c'est difficile, si l'on veut poursuivre l'allaitement, le mieux est de ne pas céder à l'appel du biberon en complément. Lutine a réglé la question pour moi, elle le refuse catégoriquement. 

Pour m'aider, des infusions "spécial allaitement" et de l'homéopathie, mais également une bonne alimentation et beaucoup de repos et de siestes ! De l'aide aussi. Mon homme a été mon pilier lorsque j'ai craqué et il a libéré du temps pour que je puisse prendre un petit peu soin de moi, et ça m'a vraiment vraiment aidé. Ma mère est venue une après-midi à la maison pour faire un bon brin de ménage. Et enfin, ne pas culpabiliser et lâcher prise. Oui j'ai laissé le blog à l'abandon, non je n'ai plus rien publié sur instagram, j'ai vécu, tout simplement. J'ai vécu chaque seconde avec ma toute petite, et pendant ce pic, elle s'est retournée, elle a ajusté sa position et maladroitement, elle s'est mise à ramper. Elle attrape comme une chef les objets pour les porter à sa bouche, elle grandit, tout simplement. Ma toute petite, née hier, je l'ai attendue si longtemps et à présent tout file si vite ! Je ne veux pas en perdre une miette.

Le plus difficile pour moi en tout cas, c'est l'isolement. Comme elle passe énormément de temps à téter en ce moment, je suis bien moins disponible, même lorsque mes amis viennent à la maison, c'est un peu plus difficile. Pour organiser une répétition, c'est pareil. Par contre, j'en profite pour rattraper mon retard de séries ! 

Alors surtout, si vous traversez cette période, accrochez-vous, prenez soin de vous et posez-vous. Ça va passer. Mais si vous tenez vraiment à votre allaitement, et bien allaiter, à la demande bien sûr et faites-vous confiance. Je sais à quel point c'est fatiguant. Mais si vraiment c'est ce que vous voulez vous serez TELLEMENT fière d'avoir réussi ! 

En tout cas, Maman est le travail le plus prenant, le plus épuisant et le plus passionnant qu'il m'ait été donné de faire (et pourtant je suis passée par la formation de Guide !). 

Alors bon courage pour celles qui comme moi, sont en plein dedans !
Je reviens vite ! Vous me manquez !

10 commentaires

  1. Tiens bon ma petite Thoria ! C'est bien pour ta petite Lutine que tu puisses l'allaiter un peu plus, ça lui donne des forces et elle sera plus résistante aux maladies. Reposes-toi le plus possible, manges bien surtout. Allez courage ma douce, je vois que tu as bien repris le moral. Je t'embrasse bien fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma douce Bridget pour tes mots toujours si doux et réconfortants <3 Ils me touchent toujours tellement !
      Je t'embrasse (et ma petite Lutine aussi ^^) et te dis à bientôt !

      Supprimer
  2. Bon je découvre la problématique maintenant que tu en parles, mais c'est un excellent rappel qu'on prend parfois les choses complètement à l'envers ! Penser qu'on a plus assez de lait alors que c'est l'enfant qui a un pic de besoins et qu'il faut un temps d'ajustement pour pouvoir suivre !! De l'importance de s'écouter et de se demander ce que l'on veut vraiment au fond de soi et tenir bon, c'est une merveilleuse leçon de vie ! Courage à toi et profite oui, c'est le plus important :)
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais combien de fois on entend dire "elle n'a plus assez de lait" c'est fou ! Comme je sais que la question des enfants se pose pour toi aussi, si tu désires allaiter, surtout écoute-toi et lis, documente-toi parce que vraiment, à moins d'avoir de bons médecins autour de toi en qui tu as confiance, moi je n'ai pas du tout été soutenue à la maternité ni avec les pédiatres... Heureusement que j'étais quand même entourée par une bonne gynéco, un bon médecin et surtout des amies qui avaient vraiment bien réussi leurs allaitements ^^ Et d'ailleurs si un jour tu as besoin, et bien je serais très heureuse de pouvoir t'apporter ce que d'autres m'ont apporté :)

      Supprimer
  3. Bon courage à toi! Je n'ai pas pu allaiter comme je le souhaitais pour diverses raisons (et j'ai beaucoup culpabilisé alors que je n'y pouvais rien) mais l'ayant fait un peu pour mon premier, je comprends ton désarroi! Tu as le courage de continuer et rien que pour ça, tu peux être fière de toi :) C'est prenant hein, la vie de maman! ^^ Les journées filent vite, c'est vrai qu'on n'a plus forcément beaucoup de temps (d'ailleurs, je ne fais plus les mêmes choses qu'avant, quant à la vie sociale, euh, depuis 4 ans, c'est très limité en fait!).
    Mais malgré tout ça, les déboires parfois (ici, les nuits ça a été à 1 et demi pour mon premier, mon petit dernier les fait à peu près depuis ses 1 an ^^), quand on peut respirer leur petit cou tout doux, cela n'a pas de prix et on leur pardonne ;)
    Bon courage à toi et profite-bien! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ba oui ! La culpabilité même quand on y peut rien, c'est une vrai maladie de maman ça xD je pense que c'est livré avec le bébé ^^' C'est archi prenant ! Mais très franchement, j'adore ça :) Pour la vie sociale, et bien, on fait des sacrifices, par exemple, comme le soir elle s'endort à mon sein, je ne fais plus RIEN, je décline automatiquement toutes les invitations, et comme je suis la première de mon groupe d'amis à avoir un bébé, ça me fait rater beaucoup de choses mais bon ^^" Comme tu dis, impossible de regretter lorsque l'on peut poser notre nez dans leur petit cou <3 Merci à toi ! Et plein de bisous !

      Supprimer
  4. J'appréhende ce pic de croissance, j'ai assez mal vécu celui des 6semaines où jour comme nuit il tétait toutes les heures.
    Je me suis écoutée, j'ai tenu bon! Mon compagnon m'a été d'un grand secours, il était aux petite soins pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'appréhende celui des 6 mois xD Jour comme nuit, j'avoue que ça doit être particulièrement exténuant (en fait j'ai eu pas mal de chance quoi ^^"). C'est génial que tu es tenu bon, bravo, vraiment ! C'est difficile l'air de rien, on ne s'en rend pas compte tant qu'on ne le vit pas !
      Je te souhaite que celui des trois mois se passe pour le mieux ! Bon courage et bonnes tétées :D

      Supprimer
  5. Très jolie cette nouvelle mise en page. J'en serais presque jalouse, aha !
    Voilà qui ne me rassure pas vraiment au sujet de l'allaitement mais comme tu le dis si bien, on verra si je tiens, le tout s'est de s'accrocher. Merci pour cet article qui au final m'effraie et me rassure.
    Après tout, ne dit-on pas que chaque femme, enfant, naissance et maternité est différente. 😉
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Merci ^^
      Si jamais tu as besoin de conseils, je serais vraiment heureuse de pouvoir t'aider le moment venur ! Moi c'est une amie blogueuse qui a sauvé mon allaitement ^^Et oui complètement, chaque maternité est vécue complètement différemment et je te souhaite que la tienne soit la plus belle heureuse, et douce possible <3
      Je t'embrasse !

      Supprimer

Laisser un Commentaire