FANGIRL - RAINBOW ROWELL


J'ai découvert ce livre de Rainbow Rowell sur instagram il y a un petit moment déjà, et je ne sais pas pourquoi, j'avais incroyablement envie de le lire ! Sans doute parce que ce mot : "Fangirl", même si je n'en avais jamais vraiment parlé sur le blog (mais je compte bien y remédier !) me va plutôt bien finalement, alors forcément, le sujet allait m'intéresser. Depuis la fin de mes études en Juin dernier, j'ai fait une énooooorme cure de romans, essentiellement Historiques (on ne se refait pas), Fantaisy, et Jeunesse, ce livre entre bien évidemment dans cette dernière catégorie. Je pense d'ailleurs que j'aurais encore plus adoré le lire il y a quelques années, mais aujourd'hui, même si j'ai trouvé ça par moment un chouïa niais, et bien j'ai quand même passé un agréable moment dans l'univers de Cath !


"Cath ne vit que pour et par l'écriture. Elle est une fan inconditionnelle de la série à succès Simon Snow... au point de rédiger elle-même les aventures de son héros préféré, en attendant la parution du dernier tome ! Elle vit dans une bulle qu'elle ne partage qu'avec Wren, sa soeur jumelle, loin de toute vie sociale.
Pourtant, c'est désormais en solo qu'elle devra affronter le monde extérieur. Wren vient de lui annoncer l'impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. Cath saura-t-elle s'ouvrir aux autres et profiter de sa vie d'étudiante ?
Et l'amour, dans tout ça ?"


Au début, je trouvais Cath (Cather de son véritable prénom) légèrement insupportable, très renfermée sur elle-même, elle veut aider les membres de sa famille au point d'en devenir un peu froide, on voit qu'elle s'est endurcie et que c'est pour cela qu'elle s'est enfermée dans le monde de Simon Snow (il s'agit en fait complètement de l'univers d'Harry Potter !). Puis, j'ai relu (je ne sais absolument plus pourquoi) mes journaux intimes de cette période d'entrée en fac, et je me suis rendu compte que j'étais complètement comme elle à cette période, et lorsque j'ai repris la lecture du roman, j'ai pu voir les choses d'un autre oeil et j'ai fini par la trouver tout à fait attachante; voilà voilà... comme quoi ! 

À la lecture de Fangirl, je pouvais ressentir ses frénésies d'écriture, et l'envie de taper très très vite sur mon clavier me démangeait le bout des doigts ! On vit son écriture comme un combat. Ce livre sent bon le café, le Latte au pain d'épice de chez Starbuck (que je rêve de goûter maintenant !), et on se sent quand même bien dans la petite chambre de Cath, qu'elle partage avec Reagan, une jeune femme imposante et très caractérielle. Cather est, comme dit dans le roman, le genre de personne qui rêve de se retrouver enfermée dans une bibliothèque. Bien sûr il y a une histoire d'amour en trame de fond, mais elle est finalement toute mignonne et agréable à lire. Comme le point fort de cet ouvrage n'est définitivement pas le suspens, je n'en dirais pas plus. Le roman est entrecoupé des passages de "Simon Snow" écrits par "l'auteure" et d'autres passages des Fanfictions sur lesquelles travaille Cath depuis des années. Lorsque ces passages étaient courts, je trouvais ça sympathique, ça permettait de vraiment s'imprégner de son univers et les références à Harry Potter me faisaient bien sourire; mais parfois ils pouvaient durer 3/4 pages et je trouvais que ça cassait vraiment le rythme, et je n'avais qu'une envie, que ça se termine pour reprendre le cours de l'histoire de Cath. 
Le deuxième point qui m'a dérangé relève de la traduction, "La vache" est répété je ne sais combien de fois : "La vache Cath" "la vache Reagan" "la vache Levi" "la vache papa"... J'ai trouvé ça insupportable à la longue. 
"Fangirl" traite du passage à l'âge adulte, et l'univers de la protagoniste ne tourne pas uniquement autour de ses écrits. Son père est complètement névrosé, sa soeur jumelle veut s'émanciper, et leur mère qui les avait abandonnées lorsqu'elles n'avaient que 8 ans, refait surface. Il y a des passages vraiment poignants, d'autres très émouvants et j'ai sincèrement souri quelques-fois. C'est au final tout ce que j'attends d'une oeuvre, qu'elle soit littéraire ou pas : ressentir ! 
J'ai été je l'avoue un peu triste de la quitter, et de fermer ce livre très rafraichissant. Comme c'est un livre jeunesse, il se lit extrêmement vite. 

J'ai craqué sur ce petit passage : "Réfléchis-y, Cath : créer à partir du néant est l'apanage des dieux... Et des mères. Il n'existe rien de plus enivrant que de donner vie à ses propres idées ; que de créer en puisant directement dans ce qui fait notre essence en tant qu'individu."

Je trouve la couverture ( aux éditions Castelmore) très jolie, et je comprends bien son succès sur instagram, du pastel, du girly, du "cute" ! L'illustration de Noelle Stevenson est très mignonne, et représente les personnages tels qu'ils sont décrits (et même Simon Snow et son comparse !). 


Raibow Rowell a également écrit "Carry On", la Fanfic que Cath s'évertue à créer, mais je n'ai pas particulièrement envie de m'y plonger.

Donc en résumé, même si j'aurais préféré découvrir "Fangirl" il y a 6 ans, et bien j'ai tout de même passé un très chouette moment. Si vous aussi vous souhaiter repenser à vos années fac avec nostalgie, à défaut de vous replonger dans vos livres de cours, c'est le roman idéal ! 




Aucun commentaire

Laisser un Commentaire