Le 7° mois de Grossesse


Photo prise le 13 Novembre, dans l'après-midi. Quand l'Amoureux m'a rejoint, nous étions en train de parler de la chance que nous avions et de tout notre bonheur. Si fragile...  

Edit:

J'ai écrit cet article avant les événements du Vendredi 13 Novembre, et j'ai finalement décidé de ne pas le modifier... Il a été écrit dans un moment si serein... Dans mon café préféré, une tasse de thé au lait au délicieux goût d'interdit en cette fin de grossesse à mes côtés... C'est la vie que j'aime, et c'est la vie que je veux pouvoir offrir à mon enfant. Nous avions repris les essais bébé en janvier, puis les attentas ont eu lieu, et nous nous sommes sérieusement demandé si nous avions raison de vouloir prendre la responsabilité de mettre un enfant au monde. Dans ce monde là... 

Puis l'Amour a triomphé, une petite lumière est venue grandir en moi en avril. 
On m'a dit que ma date prévue d'accouchement était le 7 janvier.
Oui.
Un an après le massacre.
Je suis aujourd'hui dans mon 8° mois et j'ai peur. Je me demande si j'ai bien fait, mais je suis incapable de regretter. 
Je porte l'avenir en moi.
Un petit citoyen de demain, et je m'engage à l'élever dans l'amour, le respect et la tolérance. Je m'engage à protéger cette petite vie et à la guider du mieux que je le pourrai dans ce monde rose et noir qui est le notre, si contradictoire. Je lui donnerai la force d'assumer ses convictions et je lui apprendrai que la peur et la haine sont des poisons. Donner la vie a toujours été une grande responsabilité, mais j'ai l'impression que c'est d'autant plus vrai aujourd'hui.
Mon coeur saigne pour les victimes et pour leurs proches. Les larmes ont coulés... nombreuses... 
J'ai allumés des bougies, et je laisse cette lumière installée depuis avril dernier grandir en moi. Ma modeste contribution. Une nouvelle petite vie pleine d'espoirs et de promesses.
Le rêve un peu naïf d'un avenir sans terreur.

Je vous laisse à présent avec ce bilan tel qu'il avait été écrit, dans la plus grande et douce insouciance:




Il y a eu tellement de changements, de nouvelles sensations, et de nouvelles expériences ces dernières semaines, que je pense faire maintenant des bilans mensuels plutôt que trimestriels. 

Et puis, la fin arrive et j’essaie de retenir un peu le temps, j'en profite, tant que je peux vous raconter mes aventures de grossesse !

Ça n'est pas tous les jours facile, mais au final, honnêtement, j'adore ça ! J'aime voir mon ventre rond dans le miroir, j'aime le caresser et sentir mon petit potiron venir se lover au creux de ma main... J'aime que les gens me regardent avec des petites étoiles dans les yeux en me demandant "C'est pour quand ?" J'aime sentir sa présence et ses petits mouvements rassurants...
J'aime aussi énormément nos derniers moments à deux avec l'Amoureux, c'est comme les débuts... Avant il y avait ce petit goût de nouveauté et maintenant on se dit que c'est peut-être la dernière fois que l'on fait telle chose, où que l'on va dans tel endroit "à deux". 
Ce que j'aime moins, mais qui me fait craquer malgré tout, c'est que mon homme se dirige automatiquement vers mon ventre pour me faire un câlin ! Il n'y en a déjà plus que pour bébé :p

Et puis il y a un sentiment étrange qui plane en moi aussi. J'ai l'impression que mon avenir se transforme en souvenir... Ses souvenirs.... Comme si je ne vivais plus qu'à travers cette nouvelle vie à venir. Je ne sais pas si ce que je dis a beaucoup de sens pour vous. Mais je repense à ma propre mère, à sa jeunesse, mes souvenirs... Tout ce que nous ferons, ce que nous vivrons, ce sera pour lui créer les meilleurs souvenirs possible.  Comme si d'une certaine façon, j'appartenais déjà au passé, pour lui permettre d'exister et d'avoir un avenir... C'est assez flou comme ressenti... 

Et puis, et c'est nouveau ça, le terme se rapprochant, il y a des petits moments de "Ho mon dieu on va avoir un bébé ! Pour de vrai ! On est foutu ! Mais qu'est-ce qu'on a fait ! Je ne suis pas assez mature pour ça voyons !", heureusement, je sens alors ma citrouille faire des brasses dans mon ventre et ça va mieux, tous ces sentiments se transforment en "J'ai trop hâte de te rencontrer et de te serrer contre moi, de sentir ton odeur... Je t'aime mon bébé."



Physiquement, je ne m'attendais pas au retour des nausées ! Heureusement, j'ai rencontré aux cours de prépa à l'accouchement une formidable Sage-Femme qui m'a recommandé de l'homéopathie et en très peu de temps, je me suis sentie beaucoup mieux. En fait j'ai une montagne de doses homéopathiques à prendre pour les crampes aux jambes, le sommeil et tous les autres désagréments un peu foireux de la grossesse. J'ai aussi du mal à dormir, parce que j'avais très mal au dos, mais grâce à ce livre (je vous invite à cliquer) j'ai appris à mieux me tenir, et ça a réellement joué sur mon bien-être.

Les cours de prépa m'ont rassurés. Moi qui rêvais d'un accouchement physio impossible à avoir par chez moi, j'ai été ravie de découvrir qu'il y avait malgré tout des alternatives et que le corps médical était quand même assez respectueux de nos choix, dans la limite de leur formation. Mais c'est bien normal et je préfère que les Sage-Femmes soient à l'aise aussi. Tant pis si je ne peux pas accoucher dans la position de mon choix, si la SF peut vraiment me soutenir et bien me guider dans mon accouchement. Ce sera également une belle aventure humaine je pense, en tout cas je l'espère.

Et puis il y a eu la toute dernière écho. Un tout petit potiron d'1kg746 pour 32 SA et 3j, estimé à la naissance entre 2kg800 et 3Kg200. Son visage, si semblable déjà à celui de son papa je trouve. Sa tête en bas, ses fesses en l'air. Et tout va bien, tout va si bien de son côté. Je me réveille chaque matins en ayant cette incroyable sensation que je suis en train de vivre un miracle. 
Pourtant, nous ne sommes pas passé par la case PMA, c'est un bébé qui est arrivé tout seul, mais je suis tellement tellement reconnaissante que son coeur batte, que tout aille bien, que tout aille bien... 



On me dit que lorsqu'on me le posera sur la poitrine, je découvrirai un amour inconditionnel, et je le crois volontiers. Mais lorsque j'y pense... Je l'aime déjà tant ! Je vais devenir folle ! Aimer encore plus ? Est-ce que ça signifie m'inquiéter encore plus ? Certainement, chaque seconde de ma vie... Oui je n'en doute pas, devenir mère me rendra (encore plus) folle ! 

Je t'aime déjà tellement mon bébé... 


14 commentaires

  1. Les naissances de mes enfants ont été les plus beaux moments de ma vie et c'est loin pourtant ! Je suis heureuse pour toi ma petite Thoria, ne te pose pas de questions, vis ces moments avec beaucoup de plaisir. Si ton mari va vers ton ventre c'est qu'il entoure votre amour. Je t'embrasse ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci si gentille Brijou, pour tes petits mots laissez ici toujours si précieux <3
      Je t'embrasse aussi !

      Supprimer
  2. Qu'il est agréable de te lire si sereine et surtout heureuse. Profite de tes dernières semaines, où tu le gardes au chaud.
    Tu verras, quand on le posera sur ton ventre, ton cœur va exploser...Alors, oui, il y aura de l'inquiétude et de la fatigue aussi mais tellement d'amour et de découverte.
    Garde en mémoire que vous, parents, êtes les mieux placés pour savoir ce qui est bon pour votre enfant.
    Te connaissant, ton bébé aura une vie remplie d'amour, de découverte et de respect.

    Bisous ma belle, profite !

    P.S. : Dors tant que tu peux encore le faire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ton coeur va exploser" Je suis certaine que cette phrase retentira en moi à ce moment là ! ^^ Merci pour tout adorable Marie <3
      Haha oui, ne t'en fais pas, mais je vous expliquerai prochainement comment ce 8° mois est beaucoup plus fatiguant et je me retrouve du coup scotchée au lit ^^"
      Plein de bisous !

      Supprimer
  3. Bonsoir toute douce et précieuse Torhia <3 une ode à l'amour et à l'espoir l'émotion est là en te lisant, merci de m'apporter l'espoir car parfois il s'essouffle, te lire et partager ton intimité et tes ressentiments si profonds m'apporte beaucoup, les mots seront toujours trop faible pour exprimer la magie de la vie, je vous souhaite un cocon remplis d'amour et de magie <3
    Je t'envoie des baisers givrés depuis les contrées de ma belle Franche-Comté à très vite, Arwenila.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes commentaires et ta gentillesse me réchauffent toujours tellement le coeur Arwelina <3 J'aimerais pouvoir t'apporter encore plus d'espoir, tu seras je le sais, très bientôt une maman fée formidable !
      Plein de bisous pour toi aussi (attend, je les débarrasse de mes microbes :p le froid a eu raison de moi ^^) Et j'espère vraiment avoir la chance de visiter ton joli coin féerique un jour !

      Supprimer
  4. Je ne pensais même pas qu'on l'on pouvait aimé encore plus et si fort! C'est viscéral!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment hâte d'être submergée par ce tsunami d'amour <3

      Supprimer
  5. Mais non tu ne vas pas devenir encore plus folle, tu vas juste devenir une "méga giga super maman" et je crois que tout le monde est d'accord avec moi ! En tout cas lire ton blog est toujours aussi plaisant!
    Courage, des bisous à toi et à ton potiron! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma chère Vannina ^_^ Je l'espère de tout mon coeur en tout cas, je ferais mon possible pour ça ^^"
      Plein de bisous !

      Supprimer
  6. Ton article est très joli et très doux.
    Devenir maman, parents, est quelque chose de si beau, tu verras :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maaademoiselle A ^^
      J'avoue que par moment, c'est aussi un petit peu terrifiant mais... j'ai tellement hâte <3

      Supprimer
  7. Bonjour,
    Oui cela doit être quelque chose d'avoir son petit bout posé sur soi alors que quelques heures auparavant il grandissait encore en nous... Je rêve aussi de ce jour, mais je perds doucement espoir. Ton histoire me rend le sourire et me fais espérer qu'un jour, moi aussi, je pourrai le sentir grandir en moi. Le temps fait son oeuvre, que veux-tu !
    J'ai beaucoup aimé ton article plein de douceur et d'amour, merci pour ce partage ! :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou toi,
      *Câlin* je ne connais pas ton histoire, je sais juste que ton désir d'être mère te fait languir, et je sais ce que c'est... Mais surtout surtout, ne perd pas espoir, jamais ! J'aimerais beaucoup en parler avec toi, mais je ne veux surtout pas m'immiscer, c'est si personnel tout ça... Tu feras en tout cas, je n'en doute pas, un jour prochain, une merveilleuse maman, forte et féerique à la fois, et pleine de merveilleuses valeurs à transmettre à un petit être humain <3
      Que ce jour arrive vite !

      Supprimer

Laisser un Commentaire